Le commerce international manque de ressort

Le commerce international a augmenté de 14,5% en 2010, après une chute de 12% l’année précédente.

Bien qu’il s’agisse de la plus forte augmentation depuis 1950, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) l’estime en deçà de ses espérances et constate, d’ailleurs,  un tassement  dès le deuxième trimestre 2010.

Il faudra un peu temps avant que les effets de la crise soient effacés, même si le commerce de marchandises a retrouvé son niveau de 2008. Ce sera plus long pour les services, qui n’ont progressé que de 8%.

Ce résultat s’explique par la croissance économique décevante des pays développés, surtout en Europe (+2,6% contre -3,7% en 2009).

Trois facteurs  auraient freiné les échanges:

  • La suspension des plans de relance budgétaire
  • Le coût élevé du pétrole
  • La persistance d’un chômage massif dans les pays développés

Pour 2011, la prudence est de mise (tremblement de terre au Japon, incertitude au Moyen Orient).  L’OMC table sur une croissance de 6,5% .

Et la France?

La Chine lui a ravi le 4ième rang d’exportateur de services, car les exportations françaises ont reculé (-1%), alors que celles de la Chine augmentaient de 33%.

Commerce international de marchandises (valeurs en milliards de dollars)

Côté marchandises, le rebond des exportations françaises a été faible: +7%, après une chute de 21% l’année précédente.

Dans l’échantillon ci-dessus, la palme du dynamisme revient à l’Inde.

DG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s