Peseta, le retour

La nouvelle a été diffusée par la BBC: 61 commerces de Mugardos,  petit village de la côte galicienne acceptent l’ancienne monnaie nationale espagnole  comme moyen de paiement.

Le blog Economix compare cela aux dérapages monétaires du Zimbabwe, tandis que l’Abre au Faucon y voit le début de la fin de l’euro.

La réalité ne justifie par que l’on monte sur ses grands chevaux.

En effet, la Galice est une région qui subit fortement les contre-coups de la crise économique et dans laquelle  le Gouvernement espagnol a perdu des élections l’année dernière.

C’est pour réanimer un commerce local moribond que  les commerçants ont eu l’idée de mobiliser les réserves de pièces et billets que les espagnols ont oublié de changer contre des euros .

La Banque d’Espagne chiffre le montant de ces  liquidités dormantes à 1,7 milliards d’euros. La moitié serait  mobilisable, mais encore faut-il que les espagnols y soient incités.

Or, il n’existe pas de date butoir en Espagne pour les pratiques d’échange de l’ancienne monnaie. Elles s’effectuent sans limite temporelle, à l’instar de l’Allemagne et de l’Autriche et contrairement à la France.

En l’absence d’une campagne nationale de publicité qui vise à encourager  la conversion des anciennes liquidités, Mugardos innove.

A la limite, l’expérience galicienne se situe quelque part entre l’opération pièces jaunes et les expériences de monnaie fondante, pratiquées au début des années trente en Allemagne.

Il faut y voir le bon sens de Sancho Panza, plutôt que la geste de Don Quichotte.

DG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s