L’Europe n’est pas une passoire

Part communautaire dans les importations de produits manufacturés des 27 pays de l'UE (1967-2008)

Les pays de l’Union européenne pratiquent plus l’endogamie commerciale qu’on ne le pense.

En moyenne,70% des produits manufacturés importés proviennent d’un partenaire de l’UE (cf le graphique ci-dessus réalisé par le Cepii). Depuis 1967, l’Allemagne, le Benelux et l’Italie s’ouvrent avec régularité aux importations extra-européennes. C’est une toute autre histoire ailleurs en Europe et singulièrement  en France,  depuis près de vingt ans.

En 2008, le taux d’importation intra-européen était aussi élévé dans l’industrie que dans l’agro-alimentaire… où il a presque doublé en 40 ans (graphique ci-dessous).

 

Part communautaire dans les importations de produits agro-alimentaires de l'UE des 27 (1967-2008)

Par exemple, en 1967, le secteur agricole français était relativement sur exposé aux importations extra-européennes. A cette date, la France achetait seulement 35% de biens agricoles européens, contre près de 80% dans l’industrie.

40 ans plus tard, la France réserve 75% (72%) de ses achats agricoles (industriels) aux fournisseurs européens. La préférence communautaire dans l’industrie se situe désormais au plus haut niveau jamais atteint par le secteur agro-alimentaire.

Toutefois, certains expriment la crainte de voir s’effilocher la préférence communautaire soit parce que le taux  d’importation intra-européen plafonne dans le secteur agricole, soit parce qu’il a baissé globalement dans l’industrie.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s