Ca chauffe pour les prix alimentaires

Forces at work (The Feelies, 1980)

Paul Krugman considère que le réchauffement climatique a déclenché les forces qui expliquent la baisse de la production en Ukraine et en Russie (canicule et incendies) et la hausse du prix mondial du blé:

The usual suspects will, of course, go wild over suggestions that global warming has something to do with the food crisis; those who insist that Ben Bernanke has blood on his hands tend to be more or less the same people who insist that the scientific consensus on climate reflects a vast leftist conspiracy.

But the evidence does, in fact, suggest that what we’re getting now is a first taste of the disruption, economic and political, that we’ll face in a warming world. And given our failure to act on greenhouse gases, there will be much more, and much worse, to come.

En septembre 2008, l‘OCDE avait expliqué qu’il serait judicieux d’étudier de plus près le lien entre la baisse de la production et des rendements et le changement climatique.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s