Ces Rafales dont le Brésil ne veut pas: l’explication d’Emmanuel Todd

Contrairement aux espoirs du Gouvernement, il y a désormais de fortes chances pour que le Brésil n’achète pas les avions militaires « Rafales » et leur préfère les modèles américains ou suédois.

Si le contrat échoue, ce n’est pas faute de concessions économiques car  la France avait promis au Brésil des transferts de technologie très appréciables, un peu à l’image de l’accord de décembre 2008  concernant les sous-marins à propulsion nucléaire (voir l’article très intéressant de Bruno Muxagato).

D’après Claude Serfati, spécialiste de l’armement, la décision brésilienne pourrait être de nature politique.

Elle serait la conséquence de l’inquiétante dégradation de l’image internationale de la France:

« Au niveau géopolitique, l’image de la France s’est énormément détériorée en un an, estime Claude Serfati. Entre l’affaire Karachi ou encore les relations entretenues avec le Maghreb, le Brésil qui comptait sur la France pour l’élever sur la scène internationale, est en train de douter (…) aujourd’hui, les espoirs que la France soit force de proposition au niveau international sont en train de disparaître. » (L’Expansion).

Si cette explication est la bonne, elle amènerait de l’eau au moulin d’Emmanuel Todd.

En effet, ce dernier s’est opposé violemment à la politique internationale du Président Sarkozy, suspectée  de dégrader l’image de marque du pays et d’entraver sa capacité à exporter son savoir faire (cf vidéo, à 06:21).

Emmanuel Todd, avec ses outrances, pourrait avoir touché juste.

DG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s