La compétitivité française décroche-t-elle par rapport à l’Allemagne?

Certains rapports ont un titre qui claque. Mettre un terme à la divergence de compétitivité entre la France et l’Allemagne (Coe-Rexecode) est de ceux là.

On y prétend que l’industrie française est à la traîne vis-à-vis de l’Allemagne et que les gouvernements progressistes ont plombé notre compétitivité:

(…) les deux périodes de divergence de compétitivité entre la France et l’Allemagne (au cours de la décennie 80 et plus récemment depuis 2000), ont fait suite à la mise en place en France de politiques macroéconomiques fortement pénalisantes pour la compétitivité en France (augmentation du coût du travail lors du passage au 39 heures à salaire inchangé et forte hausse du SMIC au début des années 80, plus récemment passage au 35 heures et hausses du SMIC horaire).

Comme nous l’allons montrer, les auteurs du rapport sont dans l’erreur.

 

Ce sont les exportations allemandes qui évoluent de façon atypique


Taux d’ouverture industriel de la France et de l’Allemagne, 1967-2008


 

Dans le graphique ci-dessus, on remarque que l’augmentation du taux d’ouverture français (exportations de biens/PIB) est relativement constante depuis 1967, tandis que le taux d’ouverture allemand double en fin de période (1994-2008).

Rexecode y voit la preuve du « décrochage » français.

Il est vrai qu’en 2008 l’Allemagne exporte deux fois intensément que la France, mais n’était-ce pas déjà le cas sous l’ère gaulliste?

En réalité,  la réunification de l’Allemagne a provoqué un choc sur la demande et les salaires qui explique la « fermeture » de l’économie au début des années quatre-vingt-dix. Le rattrapage ultérieur n’en est que plus rapide et, contrairement aux autres pays occidentaux, l’Allemagne gagne des parts de marchés entre 1999 et 2008 (cf graphique ci-dessous).

 

Parts de marché des 10 premiers exportateurs de biens, 1967-2008

 

Les 35 heures n’ont pas pénalisé les exportations françaises


Avant 2000, les salariés français travaillaient deux heures de plus que leurs homologues allemands.  Les 35 heures ont inversé la situation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme il n’est pas en eux de savoir se gêner, les économistes de Rexecode clament que  les 35 heures ont fait déraper les coûts de production.

Ont-ils tiré les bons enseignements de  leurs propres graphiques?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous observons que les coût salariaux unitaires allemands et français évoluent de concert jusqu’en 2004, sans que les 35 heures y changent quelque chose.

Si l’on pousse un peu l’analyse, il est aisé de constater que les coûts allemands baissent lorsque la durée du travail diminue (2001-2006) et que les coûts français augmentent lorsque durée du travail progresse (2005-2008).

N’est-il pas légitime de s’interroger sur l’impact des heures supplémentaires en termes de rendement horaire?

 

La France n’est pas l’Allemagne


Les auteurs s’évertuent à rapprocher la structure productive des deux pays, alors que  leurs atouts sectoriels respectifs diffèrent.

Consultons le  Panorama de l’économie mondiale (CEPII) dans lequel figurent les avantages comparatifs révélés de la France et de l’Allemagne, c’est-à-dire les secteurs dans lesquels les exportations sont relativement  intenses.

A l’inverse de l’Allemagne, qui ne cesse d’approfondir sa « mono » spécialisation industrielle,  la France équilibre ses exportations de services et de biens.

 

Avantages comparatifs révélés de la France (en millième de PIB)

 

 

 

Avantages comparatifs révélés de l’Allemagne

 

 

 

Curieusement, il est  fort peu question des services dans le rapport de Rexecode. Pourquoi donc? Parce que la main d’oeuvre y travaille moins longtemps que dans l’industrie?

Le temps où l’industrie monopolisait nos avantages comparatifs est révolu. Quant au « décrochage » industriel, il ne doit rien aux 35 heures puisqu’il semble s’effectuer entre 1979 et 1989.

DG

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s