L’esclavage en héritage?

Voici de bien intéressants graphiques qui retracent l’évolution du taux de pauvreté et du revenu par habitant dans les pays africains, selon l’intensité avec laquelle ils ont été exposés à l’esclavage (M. Pinkovskiy et X. Sala-i-Martin, 2010)

Résultats:

  • Les deux catégories de pays se distinguent de plus en plus en termes de richesse moyenne (graphique de gauche) mais plus du tout par le taux de pauvreté (graphique de droite: % d’habitants qui vivent avec moins d’un dollar par jour). Le passé esclavagiste ne condamne pas (plus?)les plus pauvres parmi les plus pauvres à le rester.
  • Dans les pays épargnés par l’esclavage, la rupture négative du trend de croissance au cours des années quatre-vingts a eu des effets durables sur l’augmentation du taux de pauvreté.
  • Dans les pays africains les plus pauvres, la pauvreté diminue aussi rapidement ces dernières années qu’au début des années soixante-dix, soit peu après la période des indépendances.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s