Le modèle allemand est-il bon pour l’Europe?

Avec ses bons chiffres de croissance et son imposant excédent commercial, l’Allemagne fait figure de référence économique, voire même de modèle.

Sergio de Nardis écarte d’un revers de la main ce mirage dans un billet sans concession.

Le surplus extérieur allemand (7% du PIB) n’est, à ses yeux, qu’une anomalie à haut risque pour l’économie européenne.

Acquis à 85% au détriment des pays de l’UE, il  pousse ces derniers vers la déflation des salaires et des prix car nos voisins d’outre-Rhin parviennent à maintenir leur pression concurrentielle en bloquant l’ajustement de leurs salaires à la hausse.

Voici le mécanisme: entre 2002 et 2007, la productivité industrielle allemande progresse trois fois plus vite qu’ailleurs en Europe, d’où le boom des exportations et, avec le temps, une pression à la hausse sur les salaires industriels qui aurait du se diffuser au secteur tertiaire, donner un coup de pouce à l’inflation et rééquilibrer la balance extérieure.

Or, les réformes libérales mises en oeuvre en Allemagne depuis dix ans (flexibilisation du marché du travail,  » TVA sociale », diminution des aides sociales) ont empêché la diffusion des gains de productivité à l’ensemble de la population. En conséquence, l’excédent commercial ne cesse de progresser, au risque de destabiliser les partenaires commerciaux.

Que faire?

De Nardis critique les pays qui emboîtent le pas du mercantilisme allemand. La course à la déflation salariale compétitive n’aurait pas d’autre effet que de fragiliser la reprise économique.

L’économiste propose un changement de stratégie à 180 degrés.

Il suggère de rediriger les efforts vers le secteur tertiaire, domaine d’activité à la fois prédominant dans l’emploi et la demande, moins dépendant de l’exportation et où il existe des gisements de productivité inexploités.

Moins de colbertisme et plus d’attention envers les services publics ou à la distribution, voici un excellent moyen de relancer durablement le pouvoir d’achat et l’activité sans nuire aux économies voisines.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s