Todd a dit

De temps en temps, je parlerai d’Emmanuel Todd, l’historien et démographe qui, autant que faire se peut,  mord les basques des économistes, surtout s’ils sont internationalistes.

J’ai eu l’occasion de lire plusieurs ouvrages de Todd, mais aucun d’eux ne parlait d’économie.  Désormais, c’est chose faite, avec (il était temps) « L’illusion économique », ouvrage de 1998 dans lequel il dénonce  « l’utopie libre-échangiste » et les économistes « asthéniques ».

Ce bouquin est un joyeux capharnaüm,  bourré d’inexactitudes et de propos à l’emporte pièce (on montrera, par exemple, qu’il a mal digéré ses lectures d’Adam Smith) mais dans lequel on retrouve  également le souffle qui fait le charme du personnage ainsi que, par-ci par-là, des  éclairs de pensée économique.

En effet, Todd est un fin lecteur de Krugman,  il lui arrive aussi  d’esquisser quelques pistes intéressantes en  matière de théorie du protectionnisme; mais comme il  les propose un peu sur le mode du jeté là, on prendra le relais pour donner à tout cela un peu plus de forme.

Et puis, les écrits de Todd sont émaillées de contradictions fatales pour son système, que l’on explicitera par sens du devoir car, finalement, que fait ce progressiste dans l’improbable  galère du  « protectionnisme européen« ?

DG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s