Centres d’appels et patriotisme économique

Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat à l’emploi, annonce la tenue « d’assises sur les centres d’appels » à la rentrée prochaine, afin de freiner les délocalisations que connait ce secteur.

Cette poussée de fièvre « patriotique » n’a rien de spécifique et touche depuis quelques années les Etats-Unis (voir un ancien billet).

Quand l’Etat tonne à ce point, l’économiste s’interroge:

  • L’emploi national va-t-il s’effrondrant? : l’économiste Olivier Bouba Olga montre qu’entre 2004 et 2008, les effectifs des centres d’appels ont augmenté de 60% en France.
  • Est-ce une priorité? Non: sur 100 emplois délocalisés entre 2003 et 2006, seulement 2,9 appartenaient au secteur des centres d’appels (ERM report 2007, p. 41) contre 11,7 en Europe… et 41 au Royaume-Uni.
  • A-t-on besoin  de mesures gouvernementales pour rapatrier quelques emplois? Pas vraiment: les exemples de relocalisations « spontanées » ne sont pas rares et l’offshoring, vif au début des années 2000, semble avoir atteint un palier d’après les professionnels.

On finirait presque par se demander si les intentions de Mr Wauquiez sont principalement économiques…

D. G

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s