Pascal Lamy répond à Emmanuel Todd

Pascal Lamy, Directeur général de l’OMC.

C’est Emmanuel Todd qui va être content et clignoter de plaisir.

Dans une allocution prononcée en avril dernier à l’Ecole d’économie de Paris, Pascal Lamy s’attaque à 6 « illusions » dont seraient victimes les adversaires de la mondialisation, parmi lesquels figure le bouillant démographe.

Lamy conteste l’argument Toddien selon lequel le libre-échange, lorsqu’il est partagé par tous les pays,  se traduit forcément par une anémie de la demande intérieure via la compression des salaires (voir le « modèle allemand »).

Les trois arguments du DG de l’OMC ont leur pertinence: entre 1998 et 2008 l’emploi progresse à vive allure aussi bien en Chine qu’en Occident; 90% des écart de salaires résultent des différentiels internationaux de productivité; le commerce est un jeu à somme positive qui profite à tous les participants. Un argument de fait, donc, plus une posture libérale  de facture « naturaliste » (vertus spontanées de la main invisible).

Oui mais voila, Pascal Lamy n’a peut-être pas suffisamment axé sa réponse sur le terrain qui convenait, c’est-à-dire celui de la macro-économie (E. Todd reprend à son compte une lecture keynésienne des origines de la crise). Dommage. Car il aurait été intéressant de renvoyer dos à dos les deux ‘ennemis complémentaires » que sont d’une part un certain keynésianisme outre-altlantique et, d’autre part, le rigorisme d’outre-Rhin.

Le discours de Lamy contient cependant sa surprise: ne vous laissez  pas impressionner  par  les statistiques des échanges mondiaux de biens et services nous dit-il. La mondialisation est moins avancée que ne le craignent (ou le désirent) les uns et les autres. Pourquoi? Parce que la multiplication des flux d’approvisionnement entre fililales des  multinationales qui s’échangent des biens intermédiaires ou semis finis se traduit par de multiples  franchissement de frontières  qui ne correspondent pas à de la valeur ajoutée supplémentaire (par exemple, 96% de la valeur d’un Ipad exporté depuis la Chine n’a pas été produit dans ce pays).

Pascal Lamy, ou l’art de retourner en sa faveur un phénomène qui inquiète dans beaucoup de pays industrialisés.

D. G

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s