Méchants spéculateurs et trappe à liquidité

Le blog Econoclaste a déclenché une vive réaction des internautes avec son billet « Imbécile chasse aux spéculateurs » dans lequel il prétend que la « spéculation » sur les titres de dette grecs trouve sa raison d’être non pas dans pas « l’avidité » des agioteurs mais dans la désinvolture finançière du gouvernement de ce pays.

Il est juste de dire que la spéculation ne tombe pas d’un ciel occupé par des esprits malfaisaints, mais ne passe-t-on pas d’un moralisme à l’autre?

Parions que la « créativité budgétaire » des autorités grecques  constitue  moins la cause de la tourmente financière qu’un simple prétexte.

Demandons nous si l’incapacité de l’Europe à coordonner les plans de relance ne nourrit pas le phénomène et, afin de  nous  en convaincre, chaussons un instant les lunettes du bon vieux Keynes.

En effet,  lorsque les taux d’intérêts sont très bas, les investisseurs anticipent leur rebond et, par conséquent,  la diminution du cours des titres obligataires.

Comme la rémunération des actifs financiers est nulle et que les emprunts d’Etat laissent présager une perte, la monnaie devient la forme d’épargne la plus prisée.

Continuer à injecter des liquidités dans l’économie ne sert pas à grand chose, puisque tout un chacun la conserve par devers soi. C’est la situation de « trappe à liquidités ».

On pourrait en sortir par la relance budgétaire ou la dépréciation de l’euro. Mais Madame Merkel n’en veut pas.

Dans ce contexte, la spéculation se renforce, car on est à l’affût des bonnes occasions qui se présenteront sur les obligations et l’on gagne même à jouer ces titres à la baisse, c’est-à-dire acheter demain un titre bon marché pour le revendre au prix actuel, dans le cadre d’une vente à terme négociée à l’avance.

Madame Merkel s’agite contre les méchants spéculateurs en interdisant  les opérations de vente à terme sur les titres obligataires.

N’est-il pas absurde de faire semblant de combattre un phénomène qu’on entretient?

 

D. G

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s