C’est plus chaud pour les pays pauvres!

Une étude de Jones et Olken qui va paraître en mai dans l’American Economic Review est particulièrement originale puisqu’elle utilise des données de commerce international pour voir les effets des chocs de climat sur les exportations. Des températures plus élevées dans les pays pauvres provoquent une diminution de la croissance des exportations de ces pays. Concrètement les auteurs montrent que si ces pays sont plus chaud de 1 degré Celsius au cours d’une année donnée alors la croissance des exportations  de ces pays baissera de  2 à 5.7 points de pourcentage. Deux catégories de produits semblent particulièrement touchées : les produits agricoles et les petit produits manufacturés. Si la première était attendue, la seconde serait due à l’impact négatif de la chaleur sur la productivité des travailleurs.

PC

Jones, Benjamin F and Benjamin A Olken (2010), “Climate Shocks and Exports,” American Economic Review Papers and Proceedings, forthcoming May.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s