« Trade theory 3.0 »

« Trade Theory 3.0 » | 18 février 2010


« C’est une évidence les firmes sont hétérogènes » disait récemment Blogagéco dans deux articles remarquables (ici et ). Cette recrudescence des publications de commerce international utilisant des modèles de concurrence monopolistique est évidentes et elle a valu un commentaire off de P. Krugman à P. Neary  que ce dernier reprend en titre de son dernier article : « Two and Half Theories of Trade ». Paul Krugman a « toujours dit qu’il y a deux théories et demi du commerce international ».

A côté des deux paradigmes dominants que sont la théorie des avantages comparatifs basée sur la concurrence pure et parfaite et la théorie de la différenciation des produits et des rendements d’échelle croissant basés sur la concurrence monopolistique subsiste difficilement la théorie du commerce international en oligopole.

Ainsi pour (re)donner du poids aux théories oligopolistiques du commerce international P. Neary explique que l’enjeu repose sur la modélisation de l’entrée et de la sortie endogène des firmes sans supprimer les interactions entre elles et propose trois pistes de recherche ou « tout reste à faire » (les industries hétérogènes, les oligopoles naturels et les firmes superstars).

Alors aidons Neary à développer cette « Cendrillon » de notre discipline pour que la théorie du commerce passe de la version 2.5 à la version 3.0.  
“Two-and-a-half theories of trade,” The World Economy, 33:1, January 2010, 1-19.

PC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s