Panorama sectoriel des délocalisations

Ce graphique est issu d’une étude réalisée en mai 2008. Il indique le pourcentage d’entreprises manufacturières de plus de 10 salariés qui, entre 2003 et 2005,  ont procédé à une délocalisation (investissement vertical),  une implantation à l’étranger en vue de conquérir un marché (investissement horizontal) ou la combinaison des deux, selon le secteur d’activité. D’après les auteurs les délocalisations ont concerné 5% des entreprises. Cela pourrait sembler marginal mais cette proportion est presque aussi forte que celle des entreprises qui procèdent à des investissements horizontaux (6%) et les délocalisations sont très concentrées sectoriellement (le textile, l’habillement mais aussi l’automobile ainsi que les composants électriques/electroniques). On observe la prédominance des investissements directs horizontaux sur les délocalisations  dans la pharmacie, la parfumerie,  l’édition ou les industries agricoles, ce qui témoigne d’un avantage concurrentiel (encore) solide.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s