Pélerinage à la Mecque, mondialisation et tolérance

Le grand pèlerinage musulman (Hajj) est un évènement mondial de première ampleur (le nombre annuel de pèlerins -entre deux et trois millions – double à chaque décennie) qui témoigne de la vivacité d’une des formes anciennes de mondialisation où commerce et religion sont étroitement mêlés (1).

Au delà des enjeux strictement matériels certains se demandent si un tel rassemblement peut encourager des tendances à la fermeture et au dogmatisme parmi les pèlerins et entraver la marche de la mondialisation. Le papier de Clinginsmith, Ijaz Khwaja et Kremer a fait sensation dans la presse économique (The Economist) en raison de son originalité et de son résultat plutôt encourageant : le Hajj constitue une expérience qui stimule les aspirations du croyant à la paix, à la tolérance ainsi qu’ à l’amélioration du sort des femmes.

Les chercheurs ont étudié le comportement de pèlerins pakistanais huit mois après leur retour du Hajj. Avec astuce ils ont soumis un questionnaire identique aux gagnants et aux perdants de la loterie à laquelle il est d’usage de concourir pour obtenir le visa d’accès aux lieux saints (3).

Ils constatent que le Hajj renforce la stricte observance de la pratique religieuse et homogénéise les comportements au détriment d’usages locaux (amulettes, confréries soufi…). Confronté pendant une quarantaine de jours à la grande diversité des peuples et des pratiques au sein de l’Islam, le croyant développe des sentiments de plus grande tolérance vis-à-vis des autres obédiences musulmanes, est plus enclin à rechercher une solution pacifique aux conflits (par exemple celui qui oppose le Pakistan à l’Inde) et accorde plus aisément son respect aux peuples d’autres religions.

A l’issue du pèlerinage les hommes se montrent plus disposés à reconsidérer certains préjugés comme celui qui limite la liberté de travail des femmes ou encore la tradition qui refuse aux veuves la possibilité se remarier (4). Les auteurs ne constatent cependant pas de modification dans le jugement global que portent les enquêtés sur l’Occident mais ils observent toutefois que le rejet des buts et des méthodes des extrémistes islamistes gagne du terrain (ils s’interrogent sur la teneur de leurs résultats auprès de musulmans issus de pays industrialisés).

A l’occasion d’un travail ultérieur ils souhaitent explorer l’attitude des « hajjistes » en termes d’investissement professionnel et de formation. On attend avec intérêt leurs futures conclusions. A la suite de travaux sociologiques récents, elles pourraient peut-être permettre de reconsidérer l’hypothèse wéberienne selon laquelle éthique musulmane et rationalité économique s’opposent.

(1) Christopher Baily, 2004, La Naissance du Monde Moderne, 1780-1914. Il distingue trois formes de « mondialisation archaïque » : les pèlerinages religieux, les échanges commerciaux à caractère symbolique effectués entre souverains et la consommation de produits exotiques à vocation somptuaire ou médicinale.

(2) « Estimating the Impact of the Hajj: Religion and Tolerance in Islam’s Global Gathering », 2009, Quarterly Journal of Economics, vol. 124, n°3.

(3) Sur 150 000 visas annuels la très grande majorité sont attribués au moyen de cette loterie (avec six chances sur dix de succès) ce qui évite aux classes moyennes et modestes de passer par des agences privées onéreuses.

(4) Au Pakistan les femmes se rendent rarement à la mosquée et prient séparément. Les pèlerins hommes sont surpris de constater que les femmes sont aussi présentes qu’eux à la Mecque et à Médine et qu’elles peuvent prier à leurs côtés.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s